Réserver
scroll

Situation
Une situation exceptionnelle dans le 16 ème

Résidentiel, commerçant, chic, arty… Le 16e est un arrondissement unique, un village dans lequel on respire grâce à ses jardins et à quelques pas seulement de l’effervescence de la ville Lumière.

 

Le Quartier

L’hôtel Beauséjour-Ranelagh profite d’une situation privilégiée en plein cœur du 16e arrondissement, dans l’un des quartiers les plus chics et sécures de Paris qui compte de belles rues, de beaux immeubles, des boutiques déco, de mode pour se faire plaisir et de restaurants qui mettent l'eau à la bouche. Lisez notre édito ! C'est fini le 16e gnan-gnan et désert de solitude. Ici, on respire, on fuit le côté étouffant et le bruit adhoc de la Ville, on profite des terrasses au soleil !

À quelques pas de l’hôtel, le jardin du ranelagh et le Bois de Boulogne, le cirque Gruss, les plus beaux musées vous accueillent. Ne manquez pas d’aller découvrir les collections permanentes consacrées à Monet et Berthe Morisot au musée Marmottan, les expositions mémorables de la fondation Louis Vuitton, ou encore l’art contemporain au Palais de Tokyo et moderne pour le MAM de la Ville de Paris à côté.

Pour les bateaux mouches et les vedettes sur la Seine, l'embarcadère est à côté à laTour Eiffel ! et si vous voulez réserver un Riva, en amoureux, demandez nous à la Réception.

Depuis l’hôtel, vous pourrez facilement rejoindre le quartier des affaires et des ambassades, et notamment le siège de l’OCDE à pied. Nous sommes l'hôtel le plus proche de son siège et nous vous indiquerons le raccourci par le Jardin du Ranelagh.

Entre vos rendez-vous et visites, n’hésitez pas à savourer des moments gourmands dans les bonnes tables du quartier. Nous avons créé un guide des bonnes adresses que nous vous remettrons à la Réception. Vous ne voudrez plus jamais nous quitter…

Hôtel Beauséjour Ranelagh - Paris - Tour Eiffel

Comment venir à l'Hôtel

Hôtel Beauséjour Ranelagh - Avion

En avion

Pour se rendre à l’aéroport en taxi, un tarif réglementé est appliqué. Comptez 50 euros pour aller à Charles de Gaulle ou à Orly. 

Hôtel Beauséjour Ranelagh - Train

En train

Toutes les gares parisiennes nous rejoignent facilement en moins de 30 minutes.

Hôtel Beauséjour Ranelagh - Voiture

En voiture

Depuis le périphérique,
sortez à Porte d’Auteuil
puis remontez l’avenue Mozart
jusqu’au croisement de la rue Ranelagh.

Hôtel Beauséjour Ranelagh - Métro

En métro

L’hôtel Beauséjour Ranelagh est à 1 minute à pied de la station
Ranelagh sur la ligne 9 (Mairie de Montreuil – Pont de Sèvres).

Hôtel Beauséjour Ranelagh - Voiture

Parking

Parking privé payant de l'hôtel.
Contactez la réception.

Nos bonnes adresses

Hôtel Beauséjour Ranelagh - Restaurant

Restaurants 

BRASSERIE

Le 41, Avenue Mozart
Décor néo-industriel, carreaux de ciment et murs couleur ardoise, l’ambiance factory du lieu accompagne à merveille la carte fraîche du jour. Cette dernière est truffée de références au Pays basque (mention spéciale au boudin de Christian Pourra) mais aussi de pépites japonaises dues aux chefs qui officient en coulisses. La proposition de plats change tous les jours.
41, avenue Mozart - 01 45 03 65 16 – n41.fr

 

En savoir plus

La Maison de la Radio - Radio Eat
En bas de la rue du Ranelagh, à 150m de l’hôtel, Radioeat se trouve au premier étage de la Maison de la Radio, dans une ambiance très 70’s, tout en courbes et en bois avec une vue panoramique sur la Tour Eiffel et les tours du Front de Seine. Designé par l’excellent architecte Stéphane Maupin et dirigé par le solaire Eric Wapler, la carte de Thierry Brassard, oscille entre inspirations européennes et asiatiques. Dans l’assiette, une daurade à la plancha dite « adorable » sur la carte, accompagnée de mangue et d’aubergine confite, ou encore le houmous de betterave et pois chiches. Amoureux des desserts, on adore le cheesecake. Et pour prendre un dernier verre, les yeux dans la Tour Eiffel, nous vous recommandons le Bel Air, à l’étage au-dessus.
116 Avenue du Président Kennedy - 75016 Paris - 01 47 20 00 29 - maisondelaradio.fr

Le Bistrot Jean Michel Breizh

A côte de la Maison de la Radio, cette nouvelle adresse nous met l'eau à la bouche rien qu'en lisant la carte et le vin aussi avec des flacons nature incroyables. Ce bistrot est une pépite ! Le patron aime la Bretagne, entendre tout ce qui est vrai et authentique. Nous le recommandons adonf. La vie est un bateau ⛵️
MARDI➖VEND. 12h15/14h15-19h30/22h SAM.➖CONTINUE 13h-21h30
7, rue Gros, 75016, Paris - 06.43.51.87.13

Le Brach
La clientèle se rue  au restaurant du Brach devenu l’un des hotspots du 16e. Dans l’immense salle, on reconnait la signature de Philippe Starck dans le mobilier mais ce qui frappe le plus c’est l’agencement des lieux. On passe tout d’abord devant le comptoir des merveilleuses pâtisseries de Yann Brys, meilleur ouvrier de France, puis devant un long bar où l’on admire la brigade s’affairer dans les cuisines ouvertes sur la salle. Le chef Adam Bentalha propose des plats – en toutes petites portions – extrêmement convaincants sur le plan des saveurs et des textures. En entrée, on hésitera entre la salade d’artichauts, le tartare de daurade ou le houmous. En plat, on se régalera de tentacules de poulpe à la plancha, condiment d’olives noires, tomates confites ou de filets de sole pochés, riviera de légumes au sel de fenouil. Les serveurs font de leur mieux pour satisfaire la clientèle très exigeante du 16e Nord. Ce qui n’est pas une mince affaire…
1-7, rue Jean Richepin, 75116, Paris - 01 44 30 10 00 - brachparis.com

La Rotonde 
Il y a quelques mois, la célèbre brasserie familiale, institution du quartier de la Muette, a fait sa petite révolution – le cabinet new-yorkais Roman & Williams s'est occupé des travaux. Loin de se complaire dans une certaine nostalgie, le lieu s’est offert un vrai lifting : boiseries en noyer, plafond en bois, lampes de tables en laiton et assises en cuir compris. Au menu, un croque-monsieur, un croque-madame, du tartare de boeuf, des spaghettis bolo, du filet de bar à la plancha, un faux-filet de veau à la crème et aux champignons de Paris et de l'andouillette artisanale, entre autres. 
Chaussée de la Muette - 75016 Paris - 01 45 24 45 45 - rotondemuette.paris

Brasserie Auteuil
Installé dans la rue éponyme, la Brasserie Auteuil ne désemplit pas. Décoré par Laura Gonzalez, dans un esprit toscan très chaleureux, Auteuil Brasserie est un lieu assez unique qui s'étend sur plusieurs étages : il y a un café, un bar, une brasserie, une terrasse et même un rooftop. Le restaurant a même désormais investi toute l’ancienne Gare SNCF. Les ambiances sont diverses et variées. le restaurant fait la part belle aux spécialités de la botte : encornets à la romaine, arancini, burrata fumée, pizzas à la napolitaine, escalopes de veau milanaise... Et possède en prime un joli rooftop aux banquettes colorées où grimpe du feuillage.
78 Rue d'Auteuil - 75016 Paris - 01 40 71 11 90 - auteuil-brasserie.com

Brasserie Paris Longchamp
Décoré par le studio be-pole (le Barn, Wild & the moon) la Brasserie Paris Longchamp coche toutes les cases du parfait hot spot food où profiter du soleil ce printemps. Installé au cœur de l’Hippodrome, on y découvre une cuisine principalement locavore au sourcing impeccable: planches à partager, artichaut entier, carpaccio de bar, entrecôte et frites maison, linguine aux légumes, mousse au chocolat, fraise chantilly... A déguster dans le restaurant lumineux tourné vers l'extérieur ou encore sur la belle terrasse arborée.
2, Route des Tribunes - 75016 Paris - 01 44 30 75 52 - brasserie-parislongchamp.com

Huîtres et Saumons de Passy
A deux pas de la Maison de Balzac, Huîtres et Saumons de Passy est cette nouvelle table marine menée par Victor Seisson-Dirat et Timothée Berthet. Déjà derrière la petite épicerie à côté, proposant du bon vin et des produits iodés, le duo officie dans un décor d'inspiration scandinave, peuplé de banquettes en cuir cognac et de tables en bois clair. Au menu ? Une farandole d'assiettes aux saveurs nordiques : œufs de saumon et ses blinis, tarama truffé, poulpe fondant ou encore noix de Saint-Jacques dorées. Rien n'est laissé au hasard. 
17 Rue de l'Annonciation - 75016 Paris - 01 42 88 19 64 - huitres-et-saumons-de-passy.com

ESCALE MÉDITERRANÉENNE

Non solo Cucina, Pane e Olio
Nous vous recommandons sans hésitation  Non Solo Cucina à 100 m de l’hôtel, dans la même rue, et Pane e olio, 117 avenue Mozart, vers le Métro Jasmin ! Giuseppe Messina est tombé enfant dans la marmite à pasta. Originaire de Cefalù, une chic station balnéaire du nord de la Sicile, proche de Palerme, il assume le cliché du bambino toujours fourré en cuisine dans les jupes de sa nonna (grand-mère). En 1998, il rejoint à Paris son frère Ignazio, cuisinier. En 2000, ils ouvrent ensemble leur première trattoria, Aux Amis des Messina. Puis Giuseppe passe de la salle à l'office et, en 2009, il s'installe seul, rue du Ranelagh, dans le XVIe arrondissement, à l'enseigne de Non Solo Cucina. Il dévoile ensuite une nouvelle adresse : Pane e Olio. Installé avenue Mozart, cette taverne à la sicilienne est l'occasion pour le chef italien de ressusciter les recettes de son enfance. Au menu? Beignets de chou-fleur de tonton Pasquale, caponata au poulet de papa Salvatore, belle côte de veau servie avec la fameuse sauce de la famille Messina, tiramisu de Mamma Lina... A picorer dans un grand restaurant coloré ou en terrasse. 
Non solo cucina - 135 rue du Ranelagh - 75016 Paris - 01 45 27 99 93 - non-solo-cucina.fr
Pane e olio - 117 Avenue Mozart, 75116 Paris - 01 40 71 13 11 - paneeolio.fr

Daroco 16
Si les Parisiens fréquentent déjà assidûment son aîné (Daroco), installé en plein cœur de Paris, Daroco 16, compile tous les bons points pour suivre son exemple. A la place de l'ancien Zebra, on y retrouve aux commandes Alexandre Giesbert, Julien Ross et Romain Glize qui prouvent une nouvelle fois que la cuisine italienne n'en finit plus de gagner du galon dans la capitale. Dans la décoration démentielle des architectes Francesca Errico de marbre, laiton et aux reflets miroitants, les visiteurs s'attablent sur des fauteuils et banquettes velourés, avant de découvrir une carte séduisante qui réinterprète le meilleur de la botte. Arancini croquants, burrata crémeuse et tomates colorées, sardines servies avec de la ricotta fumée et pistaches grillées... Le dîner se poursuit avec des pizzas savoureuses, cuites dans un four traditionnel, des linguine gourmandes au citron ou encore des ravioli à la stracciatella et sauce tomate. Cerise sur le gâteau? La carte des desserts faits maison (tiramisu, mousse au chocolat, gelati...). 
3 Place Clément Ader - 75016 Paris - 01 44 14 91 91 - daroco.fr

Bistro Mavrommatis Passy
Les trois frères Mavrommatis aux origines chypriotes multiplient les spots dans la capitale comme des pains pitas ! Ici, sandwichs chauds à emporter ou à déguster dans la cave à mezze, restauration dans la salle du premier étage, tout est fait pour savourer la fine fleur de la gastronomie du bassin méditerranéen. Produits frais et cuisinés sur place sont validés chaque jour par le chef étoilé. Une offre d’épicerie sèche et de produits de beauté rigoureusement sélectionnés complète le voyage.
70, av. Paul Doumer - 75016 Paris - 01 40 50 70 40 - mavrommatis.com

Tapas
Rue Spontini, Ensemble est le dernier projet des restaurateurs Mathieu Darmont et Aude Bourguignon, mais aussi du chef Jérôme Moinard (déjà aux fourneaux de Tous). Dans un décor épuré, signé Nathan Brami, mêlant murs couleur cuivre, luminaires en laiton et fauteuils velourés gris, on s’y partage (ou non) de jolies petites assiettes capables d’appâter à elles seules tous les palais (veggies, carnivores, pescetariens…). Twistant les influences entre terroir, Italie et Asie, on retrouve donc à la carte un fabuleux tartare de saumon aux herbes et pickles de gingembre ; une burratina fondante, des Pouilles à l'huile de truffe ; un cromesquis de pot-au-feu et sa sauce tartare ; un risotto aux châtaignes & parmesan sans oublier un cheesecake caramel beurre salé ou encore des figues rôties au miel. A ne pas manquer.
11 Rue Spontini, 75016 Paris - 01 45 05 14 87 – Sur réservation

GASTRONOMIQUE

Le Pré catelan – cuisine française - Trois étoiles au Michelin
Frédéric Anton et ses trois macarons, c'est bien ici, dans le Bois de Boulogne, dans un pavillon au style Napoléon III forcément très chic. Le Pré Catelan est considéré comme l'une des plus grandes tables parisiennes. Au menu, l’oursin (petit flan moelleux, fumet léger de céleri, fine gelée au paprika), le homard breton (rôti, pois gourmands au parfum d’ail, câpres et champignons...), l’étrille et la sardine...
Route de Suresnes - 75016 Paris  - 01 44 14 41 14 - leprecatelan.com

L' Astrance – cuisine française -Une Etoile au Michelin
À l’Astrance, la sublimation du produit passe par la sélection, donc une recherche de grande qualité, le respect des saisons et une très bonne connaissance des différents ingrédients.

En cuisine, on étudie avec la même attention le canard de Challans, le riz koshihikari ou les agrumes, et leur approche est imaginée jusqu’à leur alliance avec leurs « satellites », petits plats d'accompagnement auxquels ils se marient. Ces mariages idéaux sont à déguster à plusieurs, et disposés au centre de la table. Un voyage au fil des saveurs à partager, intrinsèquement lié au grand respect porté aux différents produits. 

On y apprécie la décoration très contemporaine et la cuisine du chef Pascal Barbot composée au gré des arrivages et servie par Christophe Rohat en salle. 

32 rue de Longchamp- 75016 Paris - 01 40 50 84 40 - astrancerestaurant.com

L’Archeste - Une Etoile au Michelin
L'archeste propose plusieurs formules avec pour le midi 3 ou 5 plats et pour le soir 7 plats. Tous réalisés par le chef Yoshiaki Ito. Auréolée d'une étoile par le guide rouge après cinq mois d'existence seulement, cette table menée par le chef nippon Yoshiaki Ito se révèle carrément emballante.
79, rue de la Tour - 75016 Paris -  01 40 50 84 40- archeste.com

Substance - Une Etoile au Michelin
C'est rue de Chaillot que Stéphane Manigold, le chef Matthias Marc et Anthony Pedrosa ont ouvert les portes de Substance. Jolie table gastronomique qui revisite les classiques du genre à grand coup de modernité. Avec en entrée un œuf croustillant, artichaut grillé et vinaigrette sésame ou encore un carpaccio de Saint-Jacques servie avec une vinaigrette au foin, le dîner se poursuit avec un risotto au petit épeautre et légumes de maraîchers ou encore un quasi de veau avant de conclure par un délicieux soufflé au chocolat Sao Tome et glace sapin. La cave n'est pas en reste, grands crus et petits vins de régions y côtoient une sélection titanesque de champagnes.
18 Rue de Chaillot -75116 Paris - 01 47 20 08 90 - substance.paris

HOT SPOT

Girafe
Au cœur de la Cité de l’Architecture à Paris, Girafe a rejoint, en un rien de temps, le clan des hot spots food du 16ème arrondissement. Dernier projet de Gilles Malafosse et Laurent Gourcuff, la fine équipe à la tête de Monsieur Bleu ou encore Loulou, ce restaurant, inauguré l'été dernier, a été décoré, tout comme ses aînés, par Joseph Dirand. Dans un esprit année 30, les visiteurs y découvrent un décor feutré, rassemblant banquettes crème, bar en marbre, plantes tropicales, pilastres d’origine… Tandis qu’en cuisine, c’est le chef Benoît Dargère qui prend la barre. Façon seahouse, poissons, coquillages et crustacés défilent dans les assiettes sous toutes leurs formes. Du plus classique: en plateaux ultra frais, en version cru: sous forme de céviche et autres sashimis, mais aussi savamment dorés (homard, sole, turbot…), évoluant selon les arrivages. Sans oublier une terrasse ravageuse, en tête-à-tête avec la Tour Eiffel.
1 Place du Trocadéro et du 11 Novembre - 75016 Paris - 01 40 62 70 61 - girafeparis.com

HEALTHY

Holiday Café
Planqué au fin fond du 16e arrondissement, pas très loin de la Porte de Saint-Cloud, le Holiday café draine une faune de journalistes mode et de stylistes branchés. Il faut dire que le lieu a été imaginé par le magazine Holiday lui-même. Au menu, un granola composé de fromage blanc, muesli bio, de miel et de fruits de saison et un grand crème. On parie que l’intégralité de votre repas finira sur Instagram. Et on ne vous jette pas la pierre !
Holiday café - 192 avenue de Versailles, PARIS 16e
Métro Porte de Saint-Cloud
Ouvert mardi à jeudi de 9h à 17h, de vendredi à samedi de 9h à 22h, dimanche de 9h à 15h, fermé le lundi - +33(0)1.422.490.21

Thé cool
Au milieu des années 80, ce salon de thé lance, bien avant la mode des régimes ultra-protéinés, son gâteau emblématique “Starlette” au fromage blanc 0 %. Résultat, un succès jamais démenti pour cette adresse aux propositions aussi gourmandes que détox : gâteau aux cinq légumes, cocktails de fruits frais, etc. Et pour rester dans le ton chic du quartier, la décoration intérieure, refaite il y a trois ans, est signée Sarah Lavoine. De quoi continuer à entretenir la flamme entre les habitués du quartier et ce lieu si paisible.
The Cool - 10, rue Jean Bologne 75016 Paris - 01 42 24 69 13 - thecool.fr

Diet Kate Café 
Kate était dans la communication avant de tout arrêter pour ouvrir sa cantine healthy et devenir naturopathe (spécialisée en nutrition) en parallèle. Pas de concept fumant ici, on est dans une vraie cantine qui prône le fait maison, le sain, le bio tout en mettant l’accent sur la gourmandise. En attestent les énormes cakes qui font de l’oeil à chaque client en entrant dans le Café. Sous cloches, cheesecake, chiffon cake et carrot cake jouent fièrement des coudes sur le comptoir. Tous les jours, Kate propose différents diet bowls. J’ai opté pour l’original pink couscous à base de quinoa, betterave, pois chiches et pamplemousse chinois. C’est généreux, frais, sain et délicieusement assaisonné. Chaque plat a du pep’s, tout comme la déco acidulée. 
111 rue de Longchamp 75016 Paris - 06 20 41 05 34 - dietkatecafe.com

PARIS BY NIGHT

Le Bel Air, Maison de la radio
Au deuxième étage, vous trouverez ce super bar, le Belair, situé au 2e étage de la Maison de la Radio représente la meilleure ambiance afterwork de l’ouest parisien. Coquetel et cocktails, vue époustouflante sur les tours rétro-futuristes du quai de Grenelle, architecture de Stéphane Maupin, playlist indie sur piste de danse lumineuse, banquettes velours... Ce speakeasy offre l’utopie d’un club semi-fermé, où se côtoie toute une volière sociale et exaltée qui s’expose dans ce paquebot de lumière, la Maison de la Radio y enregistre même des émissions en direct… Un service irréprochable saura vous aiguiller parmi la douzaine de créations à la carte. Le Call me back, cocktail mêlant mezcal et avocat (12 €) balance un double uppercut et sonne le début de l’ivresse. Si une baisse d’énergie se fait sentir, des «grignotti-grignotta» à la carte tombent à pic pour renflouer les estomacs vides !
116 Avenue du Président Kennedy - 75016 Paris - 01 47 20 00 29 - maisondelaradio.fr/page/bar-le-belair

Cravan
Vermouth, picon et curação. Profitez d’être dans le 16e pour siroter un cocktail de quartier. Et pas n’importe lequel : le Trocadéro. Dans ce micro-bar de destination, on oublie le temps qui passe et l’ébriété qui monte. Inspiré par le neveu d’Oscar Wilde, le poète et boxeur Arthur Cravan (qui rêvait d’ouvrir un café), le Cravan s’est installé entre les murs d’un ancien café-restaurant. Le lieu est unique : façade Hector Guimard, faïence et miroirs patinés, plafond de verre… Et derrière l’immense zinc, le mixologue Franck Audoux, jamais avare de conseils en dégustation et qui propose aussi pour les petites faims de nuit des plats comme à la maison, mais en mieux (œufs brouillés, croque madame, steak…).
17 rue Jean de la Fontaine - 75016 Paris - 01 40 50 14 30 - 
Métro : Jasmin

Manko
Dans un lieu étonnant, mi-restaurant mi-cabaret, le grand chef péruvien Gastón Acurio fait découvrir la cuisine de son pays, une cuisine qui s’est inspirée de toutes les cultures du monde, Europe, Japon, Chine et Afrique. L’ancienne salle des ventes Drouot a été totalement repensée par Laura Gonzalez, architecte parisienne aux partis pris affirmés. Elle a voulu ici des dorures, des couleurs chaudes, des matériaux nobles (tomettes, tables et chaises en bois précieux, patines dorées et feuilles d’argent vieillies). L’Amérique du Sud, les Andes en particulier, l’ont inspirée, mais sans tomber dans le folklore. Gastón Acurio est une star dans son pays, le premier grand chef péruvien capable de faire rayonner la cuisine des Andes partout dans le monde. Les ceviches et autres tiraditos (poissons marinés règnent en maître) mais on peut aussi déguster des grillades à la péruvienne (poulpe ou bavette de bœuf amazonien), un quinoa burger végétarien et terminer sur la maracuya, crème fruit de la passion, chips banane et chocolat, glace fève tonka. Pour faire danser les joyeux noctambules de la capitale, le club propose des concerts live tous les vendredis et samedis soirs, et des surprises jusqu'au bout de la nuit ! De minuit à 5 heures du matin, tous les vendredis et samedis, Manko - Le Club entend faire danser les foules joyeuses dès la fermeture des portes du Théâtre des Champs-Elysées, à deux pas de là. 
Ambiance chic mais atmosphère festive pour ce club privé qui accueillera un concert live chaque soir d'ouverture en première partie de soirée jusqu'à 1h30 dans un style musical New House Disco, avant d'enchaîner de surprises en surprises, entre guests et show lumières jusqu'au bout de la nuit.
15 Avenue Montaigne, 75008 Paris - 01 82 28 00 15 - manko-paris.com

Matignon
À proximité de l'avenue Montaigne et face aux jardins du théâtre Marigny, le Matignon est un restaurant club. La clientèle parisienne regroupe artistes, dandy internationaux et personnalités. Ce lieu vit tous les jours et à tout heure : pour un petit déjeuner en terrasse, un brunch sous la véranda ou un cocktail au bar du club. Pour dîner, le Matignon met en lumière ses espaces feutrés, insufflant raffinement et modernité sensuelle. Jacques Garcia signe le restaurant avec ses lustres iconiques, cottes de maille et miroirs majestueux. Pour un moment chic à la gastronomie moderne, les DJ’s rythment les soirées au son de leur remix. Vers 23h, le club et le bar ouvrent leurs portes : temple de la nuit parisienne par excellence, le décor est imaginé par Charles Tassin. L'architecte rend hommage au safari-club d'antan en mélangeant tissus 70's, moquette léopard et toiles impressionnistes. Avec ses soirées cultes, le Matignon fait danser la capitale tous les soirs.
3 Avenue Matignon - 75008 Paris - 01 42 89 64 72 - matignon-paris.com

Mais aussi : Le Raspoutine, Café chic, Le speakeasy, Le Piaf, Madame Sarfati, Les jardins de presbourg, Le Victoria, Balagan…

Voir moins
Hôtel Beauséjour Ranelagh - Parc

Sport en exterieur & sport en intérieur

Jogging, marche, tennis, musculation, fitness..

Inspirez... expirez...
L’hôtel Beauséjour-Ranelagh a repéré pour vous des parcours de jogging, de marche au grand air et d’espaces verts sans restriction d’ouverture et de fermeture, adéquats pour vos séances de sport – payantes si coachées. Dans le jardin du Ranelagh, le Bois de Boulogne ou en bord de Seine, vous pourrez décompresser avant ou après une journée de travail, avec pour les amoureux de culture quelques arrêts à programmer : une bonne façon de découvrir Paris et ses monuments. Vous pourrez également vous rendre à notre club de remise en forme partenaire à 6 minutes de l'hôtel, hyper équipé, 24H sur 24H et 7j/7 avec un petit sauna et hammam. Réservez aupès de notre conciergerie !

En savoir plus

Votre coach sportif s’adaptera à votre niveau pour vous proposer les exercices qui vous correspondent le mieux.  En partant du jardin du Ranelagh très proche, vous pourrez par exemple courir dans la Petite Ceinture, les Jardins du Trocadéro et profiter d’une séance de stretching ou de yoga pour permettre à vos muscles de retrouver leur énergie.

Jardin du Ranelagh
Rien de tel qu’une marche, une méditation parmi les marronniers du jardin du Ranelagh dont l’un est bicentenaire. On y croise aussi d’imposants noisetiers de Byzance qui vous observent du haut de leurs 19, 21 et 28 mètres. Impressionnant d’autant que ce jardin qui porte le nom de Lord Ranelagh, noble, politicien et diplomate irlandais, a la particularité rare pour un parc parisien d'être ouvert aussi bien la journée que la nuit, les sportifs s’y entrainent quand les enfants profitent des jeux de plein air et du théâtre de Guignol.

Bois de Boulogne
846 hectares de verdure, soit 2 fois Central Park, c’est l’un des poumons de la Capitale. Idéal pour des balades à vélo, à pied ou même en barque sur les nombreux lacs que compte le parc. Les amateurs de jogging peuvent s'adonner à leur remise en forme ; outre un circuit de grande randonnée de 14 km, un kilométrage identique pour les pistes cyclables et 28 km de pistes cavalières, vous trouverez également un circuit sportif long de de 2500 m doté d’agrès.

Roland Garros
Les courts du célèbre tournoi de tennis Roland Garros sont situés à quelques minutes, à l’orée du Bois de Boulogne.

Parc des Princes
Temple du club de football le Paris Saint Germain, le Parc des Princes accueille également des matchs de rugby et de nombreux concerts...

Hippodrome Paris Longchamp
Situé également dans le Bois de Boulogne, il accueille de nombreux prix dont le prestigieux Qatar Prix de l'Arc de Triomphe. Imaginé par l’architecte Dominique Perrault, ce temple historique des courses hippiques, niché au cœur du Bois de Boulogne, a pris le parti de rompre avec les codes classiques des champs de courses traditionnels et de partager son univers avec le grand public. On peut y déjeuner ou prendre un verre sur son rooftop.

Serres d’Auteuil
Situé dans le bois de Boulogne, le jardin des Serres-d'Auteuil fait partie depuis 1998, avec le parc de Bagatelle , le Parc Floral et l'Arboretum du Jardin Botanique de Paris. Il propose aux visiteurs un voyage insolite à travers l'espace et le temps. Il réunit tout à la fois l'élégance d'un jardin régulier, le charme d'une architecture de la fin du XIXe siècle, l'exotisme des plantes tropicales originaires de pays lointains et la richesse végétale d'un jardin botanique. 

Jardin de Bagatelle
C’est un autre pôle du jardin botanique de Paris situé dans le cœur du Bois de Boulogne. Ce jardin est le fruit d’un pari entre la reine Marie Antoinette et son beau-frère. Pari réussi, c’est l’un des plus beaux espaces verts de la capitale. Respirez … le parfum des 10 000 rosiers aux 1 200 espèces différentes, allez méditer devant ce saule pleureur de 140 ans, dont les branches tombent en cascades sur le bassin des Nymphéas…se permettre de cueillir quelques framboises, au fond du potager, admirer les paons qui font la roue, chercher « le désespoir des singes », voir un écureuil traverser le chemin…allez-y et ressourcez-vous !

Voir moins
Hôtel Beauséjour Ranelagh - Boutique

Shopping

Youpi la Rue de Passy !

Avant tout, les Halles !
Cette petite halle commerçante couverte est constellée d'enseignes mignonnes: "Alain et Francine, au Petit·Maraîcher", "Boucherie François Bailleul", "Au panier de Nicolas"... On trouve tout ce qu'il faut : boucher, charcutier, volailles, gibier, fromager, traiteur, fleuriste, droguiste. Pas donné, mais la qualité est fort belle. Tout au fond, la Poissonnerie de Passy mérite son excellente réputation : plusieurs étalages avec, en plus de beaux poissons bien frais, un astucieux comptoir de dégustation de fruits de mer. 

En savoir plus

De l’ouest à l’est du 16e, les concept stores, les belles boutiques ne cessent de fleurir. Le meilleur des créateurs, la quintessence du design, et des accessoires à fondre d’envie… Voici un guide avec nos adresses recommandées.

LES PATISSERIES

Aux Merveilleux de Fred 
Qui ne connaît pas le Merveilleux de Fred ? Il faut absolument combler cette lacune et courir au 29 rue de l’Annonciation, chez ce pâtissier originaire de Lille où l’on fait la queue pour goûter ses mille et un délices.
Meringues enrobées de crème fouettée, ce sont des pâtisseries traditionnelles du Nord de la France et des Flandres. Galvaudé souvent, oublié parfois, négligé de temps en temps, Frédéric Vaucamps a su lui redonner ses lettres de noblesse en sublimant la recette dès 1985.
Notre favori : l’Incroyable, toujours un cœur de meringue croquant et onctueux mais enrobé d’une crème fouettée aux spéculoos roulés dans des copeaux de chocolat blanc, l’Impensable au café, l’Excentrique à la cerise cherry, le Magnifique au praliné enrobé d’éclats d’amande et de noisettes caramélisées et le tout dernier : le Sans-Culotte avec une crème fouettée au caramel et une meringue cristallisée. Ce sont de vraies merveilles ! Ces gâteaux se déclinent en part individuelle ou sont à partager à plusieurs.
29 Rue de l'Annonciation - 75016 Paris - 01 45 20 13 82 - auxmerveilleux.com

Philippe Conticini
Vous trouverez cette patisserie « Gâteau d'Emotions », au début de la rue de l’Annonciation dans le quartier de Passy. C'est la première boulangerie du chef qui nous dévoile une belle gamme de pains et viennoiseries, en plus des délicieuses pâtisseries qu'on adore. 
Pour cette adresse, qui se dévoile plus spacieuse, le chef s'est associé au talentueux Boulanger Sébastien Crouzat. Ensemble, ils ont imaginé une belle gamme de pains et viennoiseries. A nous les délicieux pains au levain naturel à la bonne farine des Moulins d'Antoine. Coup de cœur pour la baguette de Limagne. 
Sur place, on découvre également les fameux Roulés de Philippe, des cakes d'inspiration japonaise hyper légers et moelleux. Attention, les goûter c'est en devenir accro. 
Mais bien sûr, les pâtisseries du chef sont aussi de la partie et bientôt, une nouvelle adresse côté Muette. Bref, on file donc au 42 rue de l’Annonciation (75016) en attendant pour se régaler des viennoiseries, pains et nombreuses pâtisseries du chef à déguster à emporter. 
42 rue de l’Annonciation – 75016 Paris – 01 56 40 01 22 - philippeconticini.fr

La Grande Epicerie Rive Droite
On aimait déjà la Grande Epicerie de la Rive Gauche qui rassemble, sous nos yeux émerveillés, 6 000 produits d’épicerie du monde entier : sels, moutardes, vinaigres, thés, confitures… On y dégote de l’huile d’olive de Grèce, du nougat d’Alicante ou encore de la pâte de curry Panang. Un tour du monde des meilleurs produits internationaux avec une présentation hors pair de spécialités de chez nous qui fleurent bon le souvenir of France. 
Tout y est plus désirable, les uns que les autres et la déco du magasin est à tomber. La visite vaut le tour et le détour !
80, rue de Passy - 75016 Paris - 01 44 14 38 00

Pastavino
Depuis 1989, Leandro, le propriétaire à l’accent chantant de Perugia, voit les enfants du quartier grandir et devenir à leur tour des clients. Fournisseur officiel du restaurant Dolce Vita dans le quartier, son offre de jambon de Parme, de San Daniele, sa pizza à la truffe ou ses lasagnes lombardes lui ont taillé une réputation méritée. La chaise en bois dans sa boutique accueillit en son temps l’académicienne et helléniste Jacqueline de Romilly, avec qui, sang méditerranéen oblige, il partageait des discussions enflammées !
26, rue de l’Annonciation - 75016 Paris - 01 42 30 76 36

LA BEAUTÉ

Aesop – soins aux arômes exquis
La marque australienne, dont le packaging des produits est aussi raffiné que la décoration de ses boutiques à travers le monde, a, ici aussi, pignon sur rue. Et grande première, depuis début octobre, c’est la seule adresse en France où l’on peut désormais bénéficier de soins. Quarante-cinq minutes de bonheur sur mesure dans les mains d’une esthéticienne formée à Londres selon le protocole de la marque. Une autre manière de rayonner dans le 16e !
16, rue Jean-Bologne - 75016 Paris - 01 40 50 90 32

Oh my cream
Produits en exclusivité, du bio, du naturel, du clean, c’est LE concept-store incontournable de toute « beautista » qui se respecte. Fort de son succès fulgurant depuis 2013 sur Internet et dans Paris, c’est tout naturellement dans le 16e arrondissement qu’Oh My Cream ! s’est implanté en mars dernier. Soins, diagnostics de peau, possibilité de shopper cette petite crème qu’on ne trouve qu’à New York, c’est l’enseigne pour allier exigence et qualité. A noter, tous les produits sont certifiés sans pétrochimie.
2, rue Guichard - 75016 Paris - 01 45 04 59 32

LA MODE HOMME

Holiday Boileau
Niché dans un immeuble sixties du 16ème arrondissement, à deux pas du café Holiday, se cache la boutique du magazine dédié au lifestyle et à l'art de vivre. Pensé comme une galerie d'art, l’écrin mêle les propositions : vestiaire de basiques inoxydables griffé Holiday, collabs parisiennes au summum du cool ou sélection lifestyle très enviable. Last but not least : Gauthier Borsarello, spécialiste et dingue de vintage, y a installé son showroom en sous-sol.
11 rue Parent-de-Rosan - 75016 Paris

Beige Habilleur & Les éditions du Kiosque
Pour les hommes, direction le 16ème arrondissement chez Basile Khadiry et Jean-Baptiste Ménestrier, le duo musclé derrière la marque Beige Habilleur. Une première boutique réunissant plus d'une cinquantaine de marques françaises, british ou japonaises, toutes cultivant "l’art du bien fait", fer de lance de Beige Habilleur. Mais aussi : des sélections bien vue de livres parus aux éditions du Kiosque, qui y cohabite.
83 rue Chardon Lagache - 75016 Paris

Voir moins
Hôtel Beauséjour Ranelagh - Musée

Musées

Le 16e arrondissement possède la plus grande concentration de musées à Paris.  On y croise la fondation Louis Vuitton dans le bois de Boulogne, le musée Yves Saint-Laurent inauguré en 2017, le musée d’Art moderne de la ville de Paris, le musée Marmottan Monet, le Palais Galliera, l’aquarium de Paris, la Maison de Balzac… Bref, vous aurez de quoi vous instruire en vous promenant dans les rues du quartier. Et si, comme nous, vous aimez l’art contemporain et que vous brûlez de connaître les nouveaux noms du marché d’art, filez au Palais de Tokyo. Le lieu propose sur un espace de 22 000 m² répartis sur quatre étages : expos, performances, librairies et concerts !

Musée de la Mode - Musée d'art moderne de la Ville de Paris - Palais de Tokyo - Musée de l'Homme - Fondation Louis Vuitton - Musée Marmottan Monet - Musée de l’Homme - Musée de la Marine - Cité de l’architecture - Musée Guimet

Hôtel Beauséjour Ranelagh - Tour Eiffel

Monuments

La Tour Eiffel
Paris serait-il Paris sans la tour Eiffel ? La question mérite d’être posée tant la monumentale œuvre de Gustave Eiffel est associée à l’imaginaire de la capitale française, entre best-seller touristique et symbole national. Il faut dire que la Dame de fer, comme elle est aujourd’hui affectueusement surnommée, fut construite avec l’idée de célébrer les 100 ans de la Révolution française lors de l’Exposition universelle de 1889. Avec le temps, la tour Eiffel est devenue un passage obligé : 324 mètres de haut, 18 000 pièces d’acier, 2 500 000 rivets et plus de 300 millions de visiteurs depuis son ouverture ! Pour accéder aux différents étages de la tour Eiffel, deux possibilités. Si l’envie de vous faire les cuisses vous prend, empruntez les 1 665 marches ! Pour les moins sportifs, vous pourrez utiliser les ascenseurs old school qui emmèneront les visiteurs jusqu’au troisième étage. Ici, vous pourrez admirer le bureau de Gustave Eiffel, profiter d’un bar à champagne et surtout contempler la beauté d’une vue à 360 degrés et un horizon dégagé à plus de 65 kilomètres par temps clair.

En savoir plus

Le Palais de Chaillot
Cette immense bâtisse pseudo-classique a été construite par Azéma, Boileau et Carlu pour l’Exposition universelle de 1937.  En accord avec la vocation de l’Exposition qui se proposait d’encourager la renaissance des arts décoratifs, la décoration du palais a été confiée à de nombreux peintres et sculpteurs pour représenter toutes les tendances de l’art contemporain en France. On peut encore voir les sculptures géantes d’Henri Bouchard et des inscriptions de Paul Valéry.
Le Palais de Chaillot a été construit sur la « colline inspirée », qui fut longtemps le fief de deux ordres religieux, à l’emplacement exact du palais provisoire de Davioud, de style mauresque. Le bâtiment final qui a conservé la structure originale, s’ouvre majestueusement sur le Champ-de-Mars.
Le Palais de Chaillot accueille Le Musée national de la Marine et le Musée de l'Homme, Le Théâtre National de Chaillot (qui a conservé son foyer d’origine) et la Cité de l'Architecture et du Patrimoine occupent l’aile Est.

Le jardin d’acclimatation – Pour les enfants
Avec le Jardin d'acclimatation, nous voici devant le plus ancien parc de loisirs français. Créé sous Napoléon III en 1860, ce parc de 18 hectares, situé en plein bois de Boulogne, est associé aux sorties parisiennes avec une quarantaine d’activités – dont dix-sept inédites – qui sont proposées selon trois tranches d'âge. Avec, en vrac, une tyrolienne, un parcours acrobatique, des balades à dos d'animaux et des manèges en tout genre, dont le mythique petit train, en place depuis 1878, et qui relie le jardin à la porte Maillot. Côté faune, on retrouve près de 500 animaux avec notamment une grande volière et la ferme pédagogique Saint-Hilaire. Enfin, le coin restauration est particulièrement bien fourni avec douze stands et autant de spécialités.

La Fondation Le Corbusier, ouverte au public 
La Fondation consacre l’ensemble de ses moyens à la conservation, à la connaissance et à la diffusion de l’œuvre de l’architecte Le Corbusier.
La Maison La Roche et l'appartement de Le Corbusier - 24 rue Nungesser et Coli, 75016 Paris - sont ouverts toute l'année aux visiteurs. La Maison Jeanneret accueille quotidiennement les étudiants et les chercheurs. Au mois de juillet 2008, un important chantier a eu lieu dans la Maison La Roche dont les intérieurs ont fait l'objet d'une restauration complète et d’une mise aux normes pour la sécurité des visiteurs.
La Fondation organise des expositions dans la Maison La Roche. Elles contribuent à la connaissance de l’homme et de son œuvre. La Fondation consacre des moyens importants pour encourager et faciliter le travail des chercheurs intéressés par l'œuvre de Le Corbusier : ouverture quotidienne de son centre de documentation aux amateurs et aux spécialistes ; bourses de recherche pour de jeunes chercheurs ; résidences dans l'appartement de Le Corbusier ; organisation de rencontres et de séminaires ; publications scientifiques. La Fondation répond également aux demandes d'étudiants et de chercheurs qui ont besoin d'informations ou qui souhaitent obtenir des reproductions de documents pour leurs travaux. Ceux-ci trouvent à leur disposition l'ensemble des ouvrages édités par Le Corbusier, les travaux qui lui ont été consacrés dans le monde et la bibliothèque personnelle de Le Corbusier. Plus de 400 000 documents numérisés peuvent être consultés en salle de documentation.

L’hippodrome d’Auteuil
Porte d’Auteuil à Paris, sur 33 hectares, l’hippodrome d’Auteuil se situe à l’orée du bois de Boulogne. C’est le haut-lieu des courses à obstacles en France, et c’est sur ses pistes que se déroulent l’intégralité des neuf courses de Groupe 1 en haies et en steeple-chase disputées sur le sol français. On y court au début du printemps, puis à l’automne jusqu’aux premiers jours de décembre. Les terrains peuvent alors être « lourds », ce qui a beaucoup influencé les aptitudes des chevaux d’obstacle français.
Le côté sensationnel de l’obstacle a évidemment joué un grand rôle dans cette popularité, car il se passe toujours quelque chose dans une course d’obstacles, et le public ne s’y est jamais trompé. Aujourd’hui encore, il converge de toute la France, des bassins d’élevage que sont notamment l’Ouest du pays et le Centre-Est, pour assister à ces grandes fêtes que sont le week-end international de l’obstacle, en novembre, et celui du Grand Steeple-Chase de Paris, en juin.

Voir moins
Hôtel Beauséjour Ranelagh - Paris

Flâneries

La nature est très présente pour se balader dans le 16 e arrondissement et des visites guidées charmantes ont lieu très souvent. Demandez le programme à notre conciergerie !

L'appartement atelier le Corbusier - Réviser ses classiques
Flâner dans l’appartement d’un des plus grands architectes du XXe siècle, c’est désormais possible ! Après une restauration de deux ans, l’appartement-atelier où le Corbusier a vécu de 1934 à 1965 avec son épouse Yvonne Gallis réouvre ses portes au public. Ce duplex, situé au 7ème et 8ème étage de l’immeuble Molitor, conçu et construit entre 1931 et 1934 par Le Corbusier avec son cousin Pierre Jeanneret, était aussi son atelier de peinture et un manifeste de sa pensée architecturale. En choisissant de restaurer l’appartement atelier dans son état de 1965, la Fondation Le Corbusier voulait témoigner des changements apportés par le Corbusier dans son lieu de vie et de création.

En savoir plus

Horaires d’ouverture :
• Lundi, mardi et vendredi de 14h00 à 18h00
• Samedi de 10h à 13h & 13h30 à 18h00
L'appartement atelier Le Corbusier - 24, rue Nungesser-et-Coli - sur rendez-vous : reservation@fondationlecorbusier.fr

La rue Mallet-Stevens, manifeste architectural à Paris
Le 20 juillet 1927, le Tout-Paris se presse dans le quartier d’Auteuil où la rue Mallet-Stevens est inaugurée en grande pompe. Retour sur les lieux où s’est écrit une page de l’histoire de l’architecture moderne. Bâtie sur le modèle des « villas » parisiennes, c’est une impasse de   77 mètres de long bordée de cinq hôtels particuliers de béton armé aux volumes cubistes de proportions variées. Les bâtiments sont peints à l’enduit blanc souligné par des serrureries noires, percés de larges baies et surmontés de toits-terrasses. Cela crée le style « paquebot », que les réactionnaires appellent alors le style « allemand », en référence au Bauhaus précédant de quelques années le mouvement moderne en France. Les bâtiments ressemblent à des sculptures abstraites avec leurs empilements et porte-à-faux, et constituent un petit ensemble urbain cohérent, bien que tous singuliers.
Robert Mallet-Stevens, le maître d’œuvre, a 41 ans et l’ensemble constitue son manifeste architectural. « Robert Mallet-Stevens a réussi à faire la démonstration de son savoir-faire et des possibilités de l’architecture moderne à l’échelle d’une voie publique. Il n’a pas fait que dessiner l’ensemble des maisons, mais aussi les trottoirs, les jardinières et les lampadaires de la rue », observe Richard Klein, commissaire de l’exposition « Robert Mallet-Stevens et ses photographes » à la Villa Cavrois dans le Nord. Unique maître d’œuvre de « sa » rue, Mallet-Stevens s’est néanmoins entouré de collaborateurs plus ou moins reconnus à l’époque, dont le maître verrier Louis Barillet, la designer Charlotte Perriand et le ferronnier Jean Prouvé.
Deux ans plus tôt, Mallet-Stevens a acquis une notoriété qui n’a d’égal que celle du Corbusier, à la suite de l’Exposition internationale des arts décoratifs de 1925 (…)

Lire « La rue Mallet-Stevens, manifeste architectural à Paris » par Laurène Champalle, in Beaux-Arts Magazine, n°431, le 18 juillet 2018.

La rue Berton
Les secrets bucoliques de Passy et du XVIème arrondissement en général, sont jalousement gardés à l'abri des regards. Sinuant à flanc de colline, la rue Berton, en hommage à Pierre Montan Berton (1727-1780) et Henri Montan Berton (1767-1846) compositeurs débute de manière pittoresque côté avenue Marcel Proust.
Etroit sentier que l'imagination transforme à loisir, singulier chemin pavé filant entre deux murs aveugles par dessus lesquels s'échappent envolées de lierre et frondaisons verdoyantes, le lacis de la venelle ponctuée de réverbères coudés hérités de l'éclairage au gaz ne dépasse pas les 1,50 mètres de large. Ruelle de campagne en résonance avec le passé champêtre du village de Passy, la rue Berton était à l'origine un chemin courant des berges de la Seine jusqu'aux sommets des coteaux de Passy à travers les vignobles.
Sur les pentes transformées en terrasses, modestes maisons côtoient les hôtels particuliers luxueux des aristocrates. Après la Révolution, les parcelles loties lors d'opérations immobilières voient se développer les immeubles de rapport. Aujourd'hui, la rue Berton donne accès aux derniers vestiges des terrasses de Passy datant du XVIème siècle, terrasses disparues sous la pression de l'urbanisme devenu lapidaire à partir de 1860.

La Maison de Balzac
Le numéro 24 de la rue Berton s'ouvre sur le rez-de-chaussée de la Maison de Balzac qui était accessible par la rue Raynouard comme dépendance d'un premier hôtel qu'il fallait traverser, disparu lors de l'élargissement de la rue Raynouard. La porte donnant sur la rue Berton est sujette à légende. Elle aurait été une issue secondaire pour le romancier tentant d'échapper par un escalier dérobé à ses créanciers. Honoré de Balzac habita le niveau donnant sur le jardin de 1840 à 1847. Mais la présence de l'escalier entre les étages n'est pas avérée à son époque. De 1912 à 1913, les dîners de Passy réunissent de nombreux artistes au 24 rue Berton devenu musée Balzac en 1908 sous l'impulsion de Louis Baudier de Royaumont, homme de lettres. Guillaume Apollinaire, poète et dramaturge Paul Fort, le peintre Francis Picabia, le poète Sébastien Voirol, l'architecte Auguste Perret et son frère Gustave, l'artiste Marcel Duchamp se retrouvent régulièrement. Puis de 1917 à 1918, sont données les représentations du Théâtre Idéaliste. En 2002, des fouilles archéologiques entreprises sur la parcelle ont révélé que les caves donnaient accès à des habitats troglodytes datant du Moyen-âge, exemple unique à Paris qui renvoie à ce que fut le village de Passy peuplé de paysans, de vignerons et de carriers.

L’immeuble de Perret
Au numéro 38, un immeuble remarquable, réalisation d'Auguste Perret, précurseur de l'utilisation du béton armé, a vu ses façades et toitures classées au titre des Monuments historiques ainsi que ses parties communes et le septième étage, domicile de Perret. Construit entre 1928 et 1930 à la place de l'hôtel particulier de l'architecte, le premier sous-sol abrite alors le cabinet des Frères Perret.
Au bout de la rue Berton, l'escalier qui remonte vers la rue Raynouard aurait presque des accents bellevillois selon Willy Ronis. Remontant quelques numéros, apparaît l'entrée principal du musée de Balzac auquel je consacrerai un article très prochainement.
Rue Berton - Paris 16 -  https://4.bp.blogspot.com
Accès par croisement rue d'Ankara et avenue Marcel Proust d'un côté, avenue de Lamballe et escalier du 57 rue Raynouard de l'autre.
 

Voir moins
Beauséjour Ranelagh - POPUP IMAGE

 

OFFRE JEUX OLYMPIQUES

Venez encourager l'esprit du sport !

 

- 15 % pour un séjour de 3 nuitées entre le 26 juillet et le 11 août

à réserver en direct  sur notre site ou par mail à reservation@hbr.paris

Tarif semi flexible - sous réserve de disponibilité

 

Contactez-nous

+33 1 42 88 14 39 reservation@hbr.paris
Veuillez valider le captcha

Réservez maintenant